Chimie

Enjeux et caractéristiques du secteur

Une hétérogénéité des industries et des débouchés

 

Gaz industriels, colorants, pigments, fertilisants, matières plastiques de base, caoutchouc synthétique, huiles essentielles, produits pharmaceutiques, etc. : ces produits chimiques servent les filières industrielles comme la métallurgie, la construction automobile, le secteur agricole, celui de la santé ou la consommation des ménages.

Trois segments se distinguent : la chimie de base, où peu de modifications sont nécessaires, la chimie de spécialité, qui répond à une commande spécifique et sophistiquée, et la chimie fine, souvent utilisée dans les produits pharmaceutiques.

 

drapeau europe

 

 

La sécurité : un enjeu à plusieurs facettes

 

Selon le Ministère français du Développement Durable, un tiers des maladies professionnelles (asthme, cancers, etc.) en Europe est dû à l’exposition ou à la manipulation de substances chimiques qui comportent des risques de stabilité dans leur composition. En amont, les collaborateurs qui manipulent ces produits exposent leur santé. En aval, le stockage, le transport et l’utilisation des produits finis présentent un risque pour la sécurité des consommateurs. D’où l’importance pour les entreprises de pratiquer une politique de santé et de sécurité des collaborateurs robuste.

 

maladie chimie

 

L’impact des produits chimiques sur l’écosystème : un enjeu environnemental essentiel

 

Nitrates, phosphates, métaux lourds… : toutes ces substances sont des sources potentielles de pollution qui, rejetées dans l’eau, les sols ou l’air, provoquent un déséquilibre des écosystèmes. Les conséquences peuvent être désastreuses, tant sur la biodiversité que sur les ressources naturelles essentielles aux communautés locales. C’est pourquoi les controverses environnementales sont particulièrement suivies lors de l’analyse des entreprises.

L’optimisation des chaînes de production permet de réduire ce risque, ainsi que l’exposition à une pénalité financière liée à la dégradation de l’environnement.

 

Changement climatique : une opportunité pour le secteur ?

 

La chimie ne présente pas un risque à court terme sur le changement climatique. En suivant le scénario 2°C de l’Agence Internationale de l’Énergie, le secteur pourrait légèrement augmenter ses émissions de CO2 d’ici 2020 (+ 1,2 %), pour ensuite se stabiliser en 2025 et entamer une diminution, afin d’atteindre 1,6 % kg de CO2 par tonne produite en 2030[1].

 

Le secteur s’est emparé du sujet du changement climatique en soumettant sa contribution à une économie sobre en carbone. Au niveau de la production, cela se traduit par une adaptation et une modernisation des structures et des innovations pour réduire l’empreinte environnementale et la consommation énergétique. Concernant l’offre industrielle, le secteur apporte sa pierre à l’édifice en proposant aux équipementiers automobiles, par exemple, des matières plastiques plus légères ou des substances utilisées dans les panneaux photovoltaïques.

 

Matrice de matérialité-ISR Chimie

 

 

 

[1] Exane BNP Paribas estimates, based on IEA/ Science Based Targets analysis

Bonnes pratiques identifiées

shéma solution indus chimie

Innovation : investir dans la chimie végétale 

 

recherche et developpement

Depuis 2003, l’Union européenne est leader en matière de dépenses en Recherche et Développement dans le secteur de la chimie. Une plateforme technologique européenne pour une chimie durable, appelée SusChem, a même été créée en 2004 pour soutenir cette dynamique. La Chine, de son côté, démontre une évolution spectaculaire entre 2003 et 2013, se positionnant dans le trio de tête des zones géographiques actives, devant le Japon et l’Inde.

Prenons l’exemple de la chimie végétale pour illustrer l’innovation dans la chimie durable. L’utilisation de plantes, appelée « biomasse », sert dans ce cas à fabriquer de nombreux produits. La substitution d’une chimie basée sur les hydrocarbures (pétrole, gaz naturel ou charbon) par une chimie basée sur la lignocellulose, matière issue du bois, permet de réduire l’utilisation de ressources fossiles, sans entrer en concurrence avec les matières premières alimentaires.

 

 

Transformer la pression réglementaire sur la transparence en avantage concurrentiel

 

Les pressions réglementaires et réputationnelles concernant l’impact des industries chimiques sur l’environnement et sur la santé des consommateurs s’accumulent.

REACH – le Règlement européen sur l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques – en vigueur depuis 2007, a pour objectif de recenser, d’évaluer et de contrôler les substances chimiques fabriquées, importées et mises sur le marché européen. Au niveau international, les Nations-Unies ont déployé un système général harmonisé de classification et d’étiquetage des produits chimiques, dans le but d’identifier et recenser les dangers physiques, pour la santé et l’environnement des produits. L’Europe s’est emparée de cette initiative et a déployé un plan d’actions spécifique à horizon 2018. Les sociétés européennes sont toutes soumises à ces normes et réglementations.

A priori considérées comme des contraintes, elles leur donnent un avantage concurrentiel de qualité et de sécurité fort par rapport aux sociétés qui ne s’imposent pas ces exigences.

 

Favoriser le dynamisme économique local

 

Profondément ancrées localement, les activités sont, pour certaines, localisées là où se situent les matières premières. Cette caractéristique impacte directement le bassin d’emploi. Les entreprises ont intérêt à recruter et former leur main d’œuvre locale, tout en leur permettant une évolution de carrière technique ou hiérarchique. Une fois les programmes de recrutement et de formation du personnel lancés, le défi qui s’impose aux sociétés relève de l’évaluation de l’impact social et économique de ces mesures.

Découvrez aussi

  • Agroalimentaire

    L’industrie agroalimentaire comprend trois activités majeures allant de l’exploitation agricole à la distribution et la vente aux consommateurs, en passant par la production et l’emballage.

    En savoir plus

  • Producteurs de pétrole et de gaz

    Les fortes baisses du prix du pétrole depuis 2014 bousculent les modèles économiques des compagnies pétrolières mondiales.

    En savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies de fonctionnement. Des cookies tiers sont déposés à des fins d'analyse statistique. Pour configurer les cookies, nous vous invitons à cliquer sur "Paramétrer les cookies". Vous pouvez accepter tous les cookies en cliquant sur "Tout accepter et continuer".

En savoir plus

Paramètres de cookies

Ce site utilise différents cookies pour son fonctionnement. Certains de ces cookies sont déposés par des tiers à des fins d'analyse statistique pour nous permettre d’améliorer votre parcours de navigation.

Tous les cookies déposés respectent les réglementations (durée, vie privée) en vigueur.

Ces paramètres pourront être retrouvés à tout moment, ainsi que plus d'information sur les cookies utilisés par le site, sur la page de mentions légales.

Vos préférences

Différents types de cookies sont utilisés par le site. Seuls les cookies de fonctionnement sont obligatoires, et ce afin de fournir une expérience de navigation adaptée. Tous les cookies que nous déposons respectent les réglementations de durée et de vie privée.

Ces cookies sont nécessaires au fonctionnement du site et ne peuvent donc pas être désactivés. Ils permettent de sécuriser le site internet ainsi que vos préférences d'affichage

Ces cookies servent à mesurer, étudier et analyser les comportements des visiteurs, afin d'améliorer l'expérience de navigation des utilisateurs. Accepter ces cookies nous aide à vous fournir de meilleurs services et à améliorer votre parcours de navigation.

Ces paramètres pourront être retrouvés à tout moment, ainsi que plus d'information sur les cookies utilisés par le site, sur la page de mentions légales.