Transports et logistique

Enjeux et caractéristiques du secteur

  • Un secteur transversal de l’économie

14-croissance-domestique11-millions-employées-europe

Le secteur des transports et de la logistique regroupe plusieurs activités allant des services postaux à la gestion des aéroports, en passant par le stockage, le transport maritime de containers, la gestion des routes, rails et ports.

Ces activités soutiennent l’économie mondiale car elles assurent les transports de marchandises, de personnes et de courrier aux niveaux domestique et international. Elles permettent également les échanges intra-firmes.

21-flux-transport-maritime                                      237-millions-de-passageres-aériens-en-2035

 

  • L’impact environnemental du transport

Emissions de GES europeReprésentant 25 % des gaz à effet de serre émis en Europe, le secteur de la logistique et du transport est intégré à l’analyse de cycle de vie des produits. Les donneurs d’ordre demandent aux transporteurs et autres spécialistes de la logistique d’améliorer l’efficacité énergétique de leurs services, pour réduire l’empreinte environnementale des produits finis.

 

  • Une gestion complexe des ressources humaines 

40-compagnies-nationales-service-postalChaque métier du secteur présente des risques sur la santé et la sécurité des collaborateurs. Dans les métiers manutentionnaires, comme la logistique et le transport routier, le risque d’accident au travail est élevé. Dans ceux liés aux services postaux, les risques psychosociaux prédominent. On attend donc des entreprises qu’elles s’impliquent pour réduire ces risques. Ces éléments participent, au même titre que la méconnaissance du secteur, à donner une image peu attrayante des métiers du transport et de la logistique et expliquent les difficultés de recrutement.

Cet enjeu est d’autant plus fort que la main d’œuvre est vieillissante.

 

matrice de matérialité transport et logistique_2


Bonnes pratiques identifiées

  • Repenser les modèles économiques par une mutation technologique

L’exigence des clients et l’accélération des innovations technologiques poussent les entreprises du secteur à repenser leurs modèles économiques. Certaines déploient des projets pilotes de livraison par drone de petits paquets légers sur des trajets courts. Bien que cette technologie se soit popularisée, la réussite se fait attendre à cause de la complexité et de la multitude de variables dans les conditions réelles d’opération.

 

  • Rendre les services postaux accessibles à tous

En Europe, le service postal universel s’applique dans tous les pays et les acteurs historiques doivent remplir cette mission de service public.

En France par exemple, La Poste doit assurer une levée et une distribution 6 jours sur 7 sur l’ensemble du territoire. Elle doit garantir l’envoi des correspondances jusqu’à 2 kg et les colis postaux jusqu’à 20 kg. Les compagnies nationales doivent également répondre à des critères exigeants d’accessibilité de leurs points de contact. Ce service ne doit, en aucun cas, être entravé par la démarche de libéralisation de ce marché.

 

  • Faire de l’innovation sociale le moteur de l’attractivité

L’approche « bien-être » des salariés peut passer par leur implication dans la recherche d’innovation. C’est le cas par exemple d’une initiative collaborative qui donne l’occasion aux employés de proposer des idées nouvelles en vue d’améliorer le service client.

Ces innovations sont l’occasion de faire travailler ensemble différents acteurs tels que les collaborateurs, les fournisseurs, les écoles d’ingénieurs et de commerce. Elles permettent aussi de dynamiser l’attractivité des nouveaux collaborateurs.

Découvrez aussi