Organisation

Pionnière en France, la société Meeschaert Asset Management a créé le premier fonds éthique en 1983, à la demande de congrégations religieuses. Les économes de ces congrégations souhaitaient alors investir sur les marchés financiers, tout en respectant leurs convictions et en contribuant à un développement harmonieux des personnes et de l’environnement. Parallèlement, elles ont créé l’association « Ethique et Investissement », afin de réfléchir ensemble à la façon de décliner ces valeurs en critères de sélection des entreprises et de gestion des fonds.

 

Depuis plus de 25 ans, Meeschaert Asset Management a développé une offre spécifique et a formalisé une méthodologie singulière de sélection responsable des entreprises et des Etats. Celle-ci se caractérise par une approche hybride qui s’appuie à la fois sur un processus d’exclusion et une sélection « best-in-class » basée sur des critères sociaux, environnementaux et de gouvernance.

 

 

 

Pour les porteurs qui le souhaitent, Meeschaert Asset Management propose également un travail sur mesure en amont : une charte éthique est rédigée conjointement avec le porteur, afin que les critères d’exclusion et d’intégration positive du fonds dédié correspondent plus précisément à ses propres attentes. La panoplie des outils appliquée à la sélection éthique des émetteurs est donc évolutive.

 

Parallèlement, Meeschaert Asset Management s’est engagé dans une politique de vote de plus en plus exigeante : nous votons aujourd’hui pour l’ensemble de nos fonds communs de placement à plus d’une centaine d’assemblées générales, dont presque un tiers à l’étranger.

 

Pour assurer l’ensemble de ces missions, Meeschaert Asset Management dispose d’une équipe interne de cinq spécialistes ISR ( trois gérants et deux analystes), et a recours à différents prestataires extérieurs (Vigeo, Proxinvest…). Une collaboration avec de nombreux partenaires associatifs et financiers permet également d’enrichir nos démarches internes.