Processus de gestion

La méthodologie ISR mise en œuvre par Meeschaert Asset Management

 

Des origines à aujourd’hui.

Dans les années 80, la méthode de sélection des entreprises, destinée à définir un périmètre de valeurs investissables pour le premier fonds éthique, était principalement basée sur la capacité des groupes à établir des relations constructives avec l’ensemble de leurs parties-prenantes (salariés, fournisseurs, communautés locales, clients, société civile…).

Par la suite, nos analyses se sont progressivement enrichies de nouveaux critères tels que la gestion des impacts environnementaux et la mise en place d’une bonne gouvernance au sein de l’entreprise. Aujourd’hui encore, de nouveaux sujets d’exigence apparaissent et commencent à être intégrés à la grille d’évaluation : lutte contre la corruption et transparence fiscale, promotion de la diversité culturelle…

 

Au début des années 2000, Meeschaert Asset Management s’est posée la question de mettre en place une méthode de sélection des Etats. Il s’agissait alors de décliner les critères d’analyse applicables à des entreprises en des indicateurs pertinents pour l’évaluation des émetteurs publics, les Etats. L’approche adoptée utilise trois grands indicateurs, reflétant les trois principaux piliers étudiés dans l’investissement socialement responsable (ISR) : environnement, social et gouvernance.

 

Découvrez aussi